Charles Moisan (1912-2002)

 Généalogie Laëtitia  Commentaires fermés sur Charles Moisan (1912-2002)
août 312013
 
cmoisan

Charles Moisan

Mon grand-père, Charles Moisan est né à Vannes (56) le 29 août 1912. Orphelin de père à 9 ans et sa mère n’ayant pas beaucoup d’argent, deux options s’offrent à lui pour pouvoir poursuivre ses études : le petit séminaire ou les enfants de troupe. C’est la deuxième solution qui est choisie et il part donc de Vannes pour les écoles militaires. Il ira à Tulle (19) et aux Andelys (27). En 1930, le jour de ses 18 ans, il s’engage dans l’armée comme le prévoit le règlement des enfants de troupe.

Chronologie de sa vie

1912
29 août
Naissance à Vannes (56).
1921
6 mai
Décès de son père Paul Moisan à Vannes (56).
21 novembre
Adopté par la Nation.
1930
29 août
S’engage dans l’armée pour 5 ans à l’Intendance Militaire de Vannes, à compter du 29 août 1930 au titre du 306e R.A.
1931
29 mars
Promu Brigadier, par ordre n°4 du 2 avril 1931 du Général Commandant l’E.A.A et affecté en surnombre au P.E.M. de l’E.A.A.
29 avril
Promu Brigadier-Chef, ordre 51 du 25 avril 1931 du Général Commandant l’E.A.A.
25 août
Permis de conduire n° 9.316 – Touriste, Camion, Side-car.
28 septembre
Promu Maréchal des Logis, ordre 95 du 24 août 1931 du Général Commandant l’E.A.A.
1er octobre
Affecté au 302e R.A. par D.M.27.749 B 3/3 du 1er septembre 1939 et R.d.C du P.E.M. de l’E.A.A.
1932
janvier
Lettre de Félicitations du Général commandant la 3ème Région Militaire, pour avoir fait preuve d’énergie en faisant arrêter un civil qui l’insultait.
1933
9 avril
Affecté au 25e R.A.D.A.
1934
3 septembre
Mariage avec Marie Laurent à Vouziers (08).
1935
20 juillet
Se rengage pour un an, à compter du 29 août 1935 Intendance Militaire de Chalons-sur-Marne au titre du 25e R.A.D.A.
1936
21 janvier
Naissance de sa première fille Marie-Josée à Vouziers (08).
5 juin
Admis dans le corps des Sous-Officiers de Carrière – D.M. 300 P/Ch du Général Commandant la 6e Région.
1938
15 novembre
Nommé Maréchal des Logis-Chef le 1er novembre 1938, Ordre Rgt n°119.
1939
25 août
Affecté au 25e R.A.D.A. – B.H.R.
1940
11 avril
Affecté au C.O.A.A. de Dijon, le 11 avril 1940. Classé 670e B.A.C. le 6 mai 1940.
16 juin
Fait prisonnié le 16 juin 1940 à Beaune (Côte d’Or).
1945
27 avril
Blessé à la cuisse droite par éclat de bombe à Berlin (comme prisonnier de guerre).
19 juillet
Rapatrié d’Allemagne.
24 octobre
Rejoint le C.O.A. 202.
15 novembre
Affecté au 17e R.A. (Réorganisation), D.M. n° 15912 EMA/1 du 8 novembre 1945.
1946
22 mai
Divorce de Marie Laurent.
24 septembre
Mariage avec Christiane Picard à Déville-lès-Rouen (76).
19 novembre
Naissance de sa deuxième fille Annie à Déville-lès-Rouen (76).
1948
18 septembre
Naissance de sa troisième fille Jocelyne à Déville-lès-Rouen (76).
1949
19 septembre
Admis à faire valoir ses droits à la retraite militaire. Se retire à Déville-lès-Rouen (76), 52 route de Dieppe. Obtiendra un poste à la Sécurité-Sociale.
1957
25 décembre
Décès de sa mère Louise Toumelin à Rennes (35).
1968
5 avril
Mariage de sa fille Annie avec Guy Pessiot à Lancieux (22).
15 octobre
Naissance de sa première petite-fille Laëtitia Pessiot à Rouen (76).
1972
Prends sa retraite et repart vivre en Bretagne à Lancieux (22).
1973
13 mai
Décès de sa soeur Paulette à Rennes (35).
13 octobre
Mariage de sa fille Jocelyne avec Gérard Vendrely au Chesnay (78).
1974
1er mai
Naissance de son petit-fils Yann Vendrely.
26 octobre
Décès de sa femme Christiane Picard à Lancieux (22).
1976
10 mai
Naissance de sa deuxième petite-fille Gaëlle Vendrely.
1978
10 avril
Décès de sa soeur Mariette à Paris (75).
22 juillet
Mariage avec Suzanne Chauvin à Lancieux (22).
1997
13 mars
Décès de sa femme Suzanne Chauvin à Lancieux (22).
2002
12 juillet
Décès à Bois-Guillaume (76).

Ce que dit son livret militaire

  • Engagé volontaire pour cinq ans le 29 août 1930 à l’Intendance Militaire de Vannes, à compter du 29 août 1930 au titre du 306e R.A.
  • Promu Brigadier à compter du 29 mars 1931, par ordre n°4 du 2 avril 1931 du Général Commandant l’E.A.A et affecté en surnombre au P.E.M. de l’E.A.A
  • Promu Brigadier-Chef le 29 avril 1931, ordre 51 du 25 avril 1931 du Général Commandant l’E.A.A.
  • Promu Maréchal des Logis, ordre 95 du 24 août 1931 du Général Commandant l’E.A.A., à compter du 28 septembre 1931.
  • Affecté au 302e R.A. par D.M.27.749 B 3/3 du 1er septembre 1939 et R.d.C du P.E.M. de l’E.A.A. le 1er octobre 1931.
  • Affecté au 25e R.A.D.A. le 9 avril 1933.
  • Rengagé pour un an le 20 juillet 1935, à compter du 29 août 1935 Intendance Militaire de Chalons-sur-Marne au titre du 25e R.A.D.A.
  • Admis dans le corps des Sous-Officiers de Carrière – D.M. 300 P/Ch du Général Commandant la 6e Région, datée du 5 juin 1936.
  • Nommé Maréchal des Logis-Chef le 1er novembre 1938, Ordre Rgt n°119, en date du 15 novembre 1938.
  • Affecté au 25e R.A.D.A. – B.H.R. le 25 août 1939.
  • Affecté au C.O.A.A. de Dijon, le 11 avril 1940. Classé 670e B.A.C. le 6 mai 1940.
  • Fait prisonnier le 16 juin 1940 à Beaune (Côte d’Or).
  • Rapatrié le 19 juillet 1945.
  • Rejoint le C.O.A. 202 le 24 octobre 1945.
  • Rengagé pour un an le 7 novembre 1945, à compter du 19 mars 1945 au titre du C.O.A. 202.
  • Affecté au 17e R.A. (Réorganisation) le 15 novembre 1945, D.M. n° 15912 EMA/1 du 8 novembre 1945.
  • Nommé adjudant à dater du 1er janvier 1946, Ordre n° 38 du 29 décembre 1945.
  • Nommé adjudant avec effet rétroactif à compter du 1er avril 1942 (C.F. Instruction N° 792 /R/F du 10 juillet 1944 et Note n° 835 LR/P du 2 août 1944) Nomination du 1er janvier 1946 annulée.
  • Affecté au 10e R.A. en Surnombre. Détaché à la F.P. départementale de la Seine-Inférieure à Rouen, par Note N° 3546 3 R/I du 23 février 1946. Rejoint le 8 mars 1946.
  • Rengagé pour 6 mois devant l’Intendance Militaire à Rouen, à dater du 19 mars 1946, le 26 mars 1946, au titre du 35e R.A.D.A.
  • Affecté au 25e R.A.D.A. à Thionville en Surnombre et maintenu à la F.P. départementale de la Seine-Inférieure à Rouen par D.M. n° 16.460 AR/CEC – MAT du 29 avril 1946, transmis par Note n° 5643/CH du 7 mai 1946 de la 2ème Région Militaire.
  • Nommé Adjudant-Chef, à compter du 1er juillet 1944 (C.F. feuille de renseignements n° 12.310 EMA/1 du 25 août 1945 B.O.P.S.P. page 1048) par Note n° 26525/AR/SO du 3 juin 1946 du Ministère des Armées – Direction Artillerie.
  • A contracté un rengagement de deux ans au titre du 25e R.A., à compter du 19 septembre 1946, le 10 juillet 1946 devant l’Intendant Militaire de 3ème Classe de T.C. de Rouen.
  • Affecté au Groupement Instruction n° 22 du S.P. 2e Région à Rouen par avis de mutation du 19 juin 1946 de la 2ème R. Mre E.M. Chancellerie, Note n° 12.869.CH, à compter du 15 juillet 1946.
  • A compter du 1er octobre 1947, le Bataillon Prémilitaire n° 22 prend nom de B.I. du S.M.P. 522 Rouen.
  • A contracté un rengagement de six mois, le 14 septembre 1948, à compter du 19 septembre 1948 au titre du B.I. du S.M.P. 522 Rouen.

Admis à faire valoir ses droits à la retraite à compter du 19 septembre 1949. R.d.C ledit jour. Se retire à Déville-lès-Rouen, 52 route de Dieppe.

Grades successifs :

* 2ème C.S.T. le 29 août 1930
* Brigadier le 29 mars 1931
* Brigadier-Chef le 29 avril 1931
* Maréchal-des-Logis le 29 septembre 1931
* Maréchal-des-Logis-Chef le 1er novembre 1938
* Adjudant le 1er avril 1942
* Adjudant-Chef le 1er juillet 1944.

Lettre de Félicitations du Général commandant la 3ème Région Militaire. Janvier 1932, pour avoir fait preuve d’énergie en faisant arrêter un civil qui l’insultait.

Médaille Militaire (J.O. du 5 février 1948 – n° 32, page 1235) Décret du 27 janvier 1948.

Blessure : Blessé à la cuisse droite le 27 avril 1945 par éclat de bombe à Berlin (comme prisonnier de guerre).

Campagnes :

* Contre l’Allemagne, du 2 septembre 1939 au 15 juin 1940.
* Captivité du 16 juin 1940 au 19 juillet 1945 Instruction militaire
* Titulaire du B.P.M.E.
* Stage de spécialisation automobile à l’E.A.A. de Fontainebleau, du 1er octobre 1930 au 30 septembre 1931. Permis de conduire n° 9.316 – Touriste, Camion, Side-car, le 25 août 1931. Brevet Chef de Section Pratique et Théorique, janvier 1940.
* Stage de Matériel « Z »
* Stage de Sous-chef mécanicien artillerie.

Guerre de 39-45

Militaire de carrière, Charles Moisan a passé quasiment toute la guerre en captivité en Allemagne. Il a été fait prisonnier le 16 juin 1940 aux environs de Beaune.

Ascendance de Charles MOISAN

Son ascendance dans ma base sur Geneanet

L’ascendance de Charles MOISAN est quasiment totalement bretonne, mais quelques uns des ses ancêtres sont venus a priori à l’époque de la révolution duVal-d’Oise (plus anciennement de l’Oise) pour s’installer à Belle-Île-en-Mer.

(Cet article est un ancien article qui se trouvait sur mon site généalogique que je viens de fermer).