Press "Enter" to skip to content

Mois : février 2020

Sosa 27 – Marie Josèphe Guignère Le Gohalen (1852-1921)

J’ai décidé, pour vérifier, étoffer et donner vie à mon arbre de rédiger un billet sur certains de mes ancêtres. Comme tout le monde j’ai mes chouchous, mais pour ne pas faire de jaloux, j’ai décidé de les sélectionner de façon aléatoire, sinon je ne ferais de billet que sur ceux dont je sais déjà qu’ils ont un petit truc en plus. J’ai donc décidé de les tirer au sort parmi mes sosas dans les générations 5 à 9. Une fois sélectionné, même si je ne connais pas grand-chose sur l’heureux élu, je me fixe pour règle de ne pas tergiverser et de faire un billet sur lui quels qu’en soient l’intérêt et les informations que je possède à son sujet.

Le sort a désigné le n° 27, soit Marie Josèphe Guignère Le Gohalen la grand-mère maternelle de mon grand-père Charles Moisan (sosa 6)
Cela me ramène aux premières heures de ma généalogie. En effet il s’agit de ces quelques ascendants pour lesquels j’ai connu des personnes qui les ont côtoyées. Quand j’ai commencé la généalogie (vers 11 ans) j’ai eu tout le loisir d’interroger mes grand-parents sur leur famille. Mon papy m’avait donc parlé de sa grand-mère. Malgré cela j’ai quand même eu du mal avec Marie Josèphe… en effet j’ai tout d’abord mis du temps à trouver son mariage. avec Joachim Marie Toumelin (sosa 26).
Le couple a eu 3 enfants tous trois nés à Crac’h : Jeanne Marie Louise (dite Louise) mon arrière-grand-mère, le 27 janvier 1878, Auguste Pierre Marie, le 28 août 1879  et Louis Marie le 1er février 1884.
C’est donc tout naturellement à Crac’h que j’ai cherché leur mariage : sans succès.
Mon grand-père m’avait dit que sa grand-mère venait de Sainte-Anne d’Auray, mais là non plus (ni à Pluneret) je n’ai rien trouvé.
Je l’ai finalement trouvé entre Crac’h et Saint-Anne, à Auray. Ils s’y sont en effet mariés le 17 avril 1877, car c’était là que Marie Josèphe habitait à l’époque. Joachim, lui demeurait alors à Crac’h au Plessis. Il était cocher ou conducteur de voiture et le sera toute sa vie.
J’apprends donc grâce à cet acte que Marie Josèphe est la fille de Marc (sosa 54) et Marie Françoise Lorho (sosa 55) de Pluvigner où elle est née le 11 janvier 1852. Elle est l’aînée de 9 enfants.
Pour son décès, ça a été plus compliqué et ce n’est que récemment que j’ai pû trouver sa date. Pourtant mon grand-père, qui avait peu de souvenirs de sa grand-mère, se souvenait qu’elle était décédée à Vannes quand il y habitait encore, mais ne savait pas la date exacte. Cela me donnait une fourchette allant 1912 à 1924 environ. En effet Charles est né en 1912 et est parti dans les enfants de troupe à Tulles après la mort de son père en 1921, probablement entre 10 et 12 ans. Par ailleurs il m’avait dit qu’à la fin de sa vie elle était hébergée chez les Petites Sœurs des Pauvres.

Le bâtiment des Petites Soeurs des Pauvres à Vannes en 2000(Article du Télégramme du 4 novembre 2000)

Lors d’un voyage à Vannes au tout début des années 2000, j’avais été à la marie où une secrétaire de mairie avait cherché pour moi dans les registres et n’avait pas trouvé ce décès. Je me souviens que j’aurais aimé chercher moi-même, mais elle ne m’a pas laissée feuilleter le registre. J’étais pourtant quasiment certaine que cet acte devait s’y trouver…. j’étais alors allé chez les Petites Sœurs des Pauvres toujours à Vannes, en espérant peut-être qu’elles auraient conservé des archives. Et j’étais tombée en plein déménagement ! Ce n’était pas le moment de consulter les archives si tant est qu’il y en avait. J’étais tombée en pleine messe, je n’ai pas voulu insister auprès de la charmante sœur qui m’avait accueillie.

Ce n’est donc que récemment en consultant la presse sur le site des archives départementales du Morbihan, que j’ai trouvé un avis de décès dans la Liberté du Morbihan du 7 août 1921 :

Avis de décès de Marie-Josèphe Le Gohalen
Le Gohalen, Marie Josèphe Guignère – avis de deces – La Liberté du Morbihan – 07-08-1921 – Vannes (AD 56 – Presse ancienne – La Liberté du Morbihan – 07-08-1921 – vue 3)

Mon grand-père avait donc bien raison. Le 6 place du Champ de Foire (aujourd’hui place de la Libération) était l’adresse des Petites Sœurs des Pauvres à Vannes.

Sources :

  • Etat-civil :
    • Le Gohalen, Marie Josèphe Guignère – acte de naissance – 11-01-1852 – Pluvigner
    • Thumelin, Joachim Marie – Le Gohalen, Marie Josephe Guignere – acte de mariage – 17-04-1877 – Auray (AM Auray – registre des mariages 1877-1882)
    • Toumelin, Jeanne Marie Louise – acte de naissance – 27-01-1878 – Crac’h
    • Toumelin, Auguste Pierre Marie – acte de naissance – 28-08-1879 – Crac’h (AD 56 – Pluvigner – NMD – 1872-1883)
    • Toumelin, Louis Marie – acte de naissance – 01-02-1884 – Crac’h
    • Thumelin, Joachim Marie – acte de deces – 30-05-1887 – Pluneret
  • Presse :

Sosa 42 – Elie Nicolas Lorillon (1843-1905)

J’ai décidé, pour vérifier, étoffer et donner vie à mon arbre de rédiger un billet sur certains de mes ancêtres. Comme tout le monde j’ai mes chouchous, mais pour ne pas faire de jaloux, j’ai décidé de les sélectionner de façon aléatoire, sinon je ne ferais de billet que sur ceux dont je sais déjà qu’ils ont un petit truc en plus. J’ai donc décidé de les tirer au sort parmi mes sosas dans les générations 5 à 9. Une fois sélectionné, même si je ne connais pas grand-chose sur l’heureux élu, je me fixe pour règle de ne pas tergiverser et de faire un billet sur lui quels qu’en soient l’intérêt et les informations que je possède à son sujet.

Après Jean Brien, c’est le numéro 42 qui a été tiré au sort. Il s’agit d’Elie Lorillon (ou plus exactement Elie Nicolas) le grand-père de mon arrière-grand-père Raymond Elie Aubé. On comprend tout de suite de qui Raymond tient son deuxième prénom.

Elie est le deuxième et dernier enfant de Nicolas Edouard Lorillon (sosa 84) et Pauline Delacroix (sosa 85).  
Il est né le 20 novembre 1843 à Canteleu, 2 ans après sa soeur Pauline Anastasie née le 27 août 1841. A sa naissance son père est journalier après avoir été employé des douanes quelques années plus tôt. Ses parents habitaient alors à Croisset, un des trois hameaux de Canteleu à l’époque. Canteleu, à l’ouest de Rouen s’étend des rives de la Seine et du Cailly au plateau de Roumare. C’est sur ce plateau que se trouve le centre actuel de la ville, mais il ne s’est urbanisé que dans les années 60. Auparavant et notamment au XIXe siècle d’Elie, la ville était principalement constituée de ses trois hameaux Dieppedalle, Croisset et Bapeaume (du sud au nord).

Carte d'Etat-Major (IGN - Géoportail)
Carte d’Etat-Major (IGN – Géoportail)

La famille Lorillon est installée depuis peu à Canteleu. En effet la papa, Nicolas Edouard, n’est pas né à Canteleu mais à Treforest dans le Pays de Bray. Ses parents étaient François Lorillon et Marguerite Payen. Même si j’ai sû très vite le nom de ces derniers, je les ai cherché pendant des années en ne trouvant rien sur eux, ni décès, ni mariage, ni naissance. Et ce n’est qu’il y quelques semaines que j’ai enfin éclairci une partie du mystère… que je ne dévoilerai pas ici car j’écrirai sans doute bientôt un billet à ce sujet.
Mais du côté de sa maman, Elie est malgré un cantilien pure souche puisqu’il peut se targuer d’une ascendance cantilienne sur au moins 3 générations.

Extrait de l’Annuaire statistique du département de la Seine-Inférieure, pour l’année 1823 (Google Books)

Revenons donc à Elie. En 1869, il a 26 ans et habite à Dieppedalle avec ses parents. Ils sont fabricants de craie. Comme sur une grande partie de la vallée de la Seine, Dieppedalle est surplombé de falaises de craie. Comme elle est de très bonne qualité à cet endroit on y fabrique des craies pour les tableaux noirs, ainsi que du blanc d’Espagne.

A mi-côte on peut voir une veine de craie qui été exploitée

Le 11 octobre 1869, Elie épouse Rose Françoise Eugénie Lemarchand (sosa 43) à Grand-Quevilly où cette dernière habite alors avec ses parents. Sont présents :

  • Nicolas Edouard Lorillon et Pauline Delacroix parents du marié,
  • Adrien Eugène Lemarchand (sosa 86) et Françoise Victorine Martin (sosa 87) parents de la mariée,
  • Pierre Edouard Grelley qui est dit oncle du marié et qui est en réalité son grand-oncle puisqu’il est le frère de sa grand-mère maternelle Victoire Pauline Grelley (sosa 171), tous deux enfants de Nicolas Claude Grelley mon ancêtre capitaine de navire (sosa 342) arrière-grand-père d’Elie,
  • Louis Bazire cousin par alliance du marié sa femme étant Eugénie Désirée Delacroix cousine germaine d’Elie,
  • Achille Hardy beau-frère de la mariée, époux de sa soeur Marie Modeste Françoise,
  • et Alphonse Jacques Lecat oncle de la mariée.

Le couple demeurera à Dieppedalle où naîtront tous leurs enfants.
Ils ont d’abord deux filles Eugénie Elise et Eugénie Pauline nées respectivement en 1870 et 1871 et dont je ne sais rien ensuite. Elles sont peut-être décédées en bas âge mais je n’ai pas trouvé leur décès.
Vient ensuite Louis Elie en 1872 qui sera menuiser. En 1902 il fondera, avec 45 autres ouvriers, la coopérative « L »Aube » dont il sera président et gérant. Il décédera en 1950 à Canteleu.

Entrefilet dans le Populaire du 05/03/1924 (Gallica)

Le 2 novembre1874 a dû être une journée chargée pour Elie. En effet le matin vers 10 heures il va déclarer à la mairie de Grand-Quevilly le décès de son beau-père Adrien Lemarchand décédé la veille, puis à 11 heures 30 il déclare à la mairie de Canteleu la naissance de son fils Edouard Achille venu au monde dans la nuit.
Ce dernier sera charpentier et partira pour Paris où il se mariera en juillet 1905. Il reviendra de la guerre de 1914-18, mais très affaibli par les gaz. Ne pouvant plus travailler et désespéré, il se suicidera en 1924.
 
Mon arrière-grand-mère Louisa Henriette (sosa 21) est née quant à elle le 30 janvier 1876 et décédera en 1940. Elle se mariera à Canteleu le 17 mai 1897 avec Aimable Daniel Léon Aubé (sosa 20) boulanger avec qui elle aura deux enfants.
 
Un dernier fils naît ensuite le 8 janvier 1878 Albert Paul. Il sera peintre et mourra en 1960. 
 
Jusqu’à environ 1875, il semble qu’il a été fabricant de craie comme son père avec qui il travaillait probablement. Il devient ensuite blanchisseur, métier qu’il exercera ensuite jusqu’à la retraite.
 
Le 13 décembre 1883, sa mère décède chez elle à Dieppedalle. Quelques années plus tard, le 3 octobre 1890, son père meurt également chez lui.
 
Le 17 mai 1897 il assiste au mariage de sa fille Louisa Henriette avec Aimable Daniel Léon Aubé (sosa 20) né à Varvannes, mais à cette époque garçon boulanger à Canteleu. Juste après leur mariage ils s’installent à Rouen dans la boulangerie du 64 rue des Charrettes. Ils auront deux enfants Daniel né en 1898 et Raymond en 1899.
 
Le 19 février 1899, sa soeur Pauline meurt célibataire à l’Hôtel-Dieu de Rouen.
 
Le 8 juillet 1901 son fils Albert Paul se marie à Canteleu avec Victorine Gabrielle Thorel.
 
Le 8 juillet 1905 il assiste à Paris au mariage de son fils Edouard Achille avec Marie Louise Landry.
 
Le 28 décembre 1905 il meurt à Canteleu dont il était alors conseiller municipal.
 

Sources :

  • Etat-civil :Lorillon, Elie Nicolas – acte de naissance – 21-11-1843 – Canteleu (AD 76 – Canteleu – NMD 1843 – 3E 00482 – vue 92)
  • Lorillon, Elie Nicolas – Lemarchand, Rose Françoise Eugénie – acte de mariage – 11-10-1869 – Grand-Quevilly (AD 76 – Grand-Quevilly (Le) – NMD 11/06/1869-1869 – 3E 00999 – vue 25)
  • Lorillon, Pauline Anastasie – acte de naissance – 28-08-1841 – Canteleu (AD 76 – Canteleu – NMD 1841 – 3E 00482 – vue 68)
  • Lorillon, Pauline Anastasie – acte de deces – 20-02-1899 – Hôtel-Dieu – Rouen (AD 76 – Rouen (Hôtel-Dieu) – D 1899-15/07/1899 – 4E 13933 – vue 29)
  • Lorillon, Eugénie Elise – acte de naissance – 12-07-1870 – Canteleu (AD 76 – Canteleu – NMD 1870 – 3E 00482 – vue 91)
  • Lorillon, Eugénie Pauline – acte de naissance – 13-12-1871 – Canteleu (AD 76 – Canteleu – NMD 1871 – 3E 00482 – vue 120)
  • Lorillon, Louis Elie – acte de naissance – 13-11-1872 – Canteleu (AD 76 – Canteleu – NMD 1872 – 3E 00482 – vue 103)
  • Lorillon, Louis Elie – Ducoudray, Victorine Marie Désirée – acte de mariage – 26-04-1897 – Canteleu (AD 76 – Canteleu – NMD 1897-08/06/1897 – 4E 13600 – vues 92-94)
  • Lorillon, Edouard Achille – acte de naissance – 02-11-1874 – Canteleu (AD 76 – Canteleu – NMD 1874 – 3E 00482 – vues 81-82)
  • Lorillon, Edouard Achille – Landry, Marie Louise – acte de mariage – 08-07-1905 – 14e – Paris (AM 75 – Paris – M 4 juillet 1905-11 juillet 1905 – 14M 174 – vue 7)
  • Lorillon, Edouard Achille – acte de deces – 04-03-1924 – Paris 20e (AM 75 – Paris – D 25 février 1924-17 mars 1924 – 20D 299 – vue 14)
  • Lorillon, Louisa Henriette – acte de naissance – 31-01-1876 – Canteleu (AD 76 – Canteleu – NMD 1876 – 3E 00482  – vue 8)
  • Aubé, Aimable Daniel Léon – Lorillon, Louisa Henriette – acte de mariage – 17-05-1897 – Canteleu (AD 76 – Canteleu – NMD 1897-08/06/1897 – 4E 13600 – vues 109-111)
  • Lorillon, Albert Paul – acte de naissance – 08-01-1878 – Canteleu (AD 76 – Canteleu – NMD 1878 – 3E 00482 – vue 3)
  • Lorillon, Nicolas Edouard – acte de deces – 06-10-1890 – Canteleu (AD 76 – Canteleu – NMD 12/07/1890-1890 – 4E 11372 – vue 79)
  • Delacroix, Pauline – acte de deces – 13-12-1883 – Canteleu (AD 76 – Canteleu – NMD 1883 – 3E 00482 – vues 146-147)
  • Journaux :Lorillon, Elie Nicolas – avis deces – 29-12-1905 – Journal de Rouen (AD 76 – Journal de Rouen – JPL 3_229 – 29-12-1905 – vue 4)
  • Lorillon, Edouard Achille – article Paris-Soir – 05-03-1924 (Gallica : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k76384595/f3.item)
  • Lorillon, Edouard Achille – article Le Populaire – 05-03-1924 (Gallica : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k818710k/f1.item)
  • Livres :Lejard, Alice W. – Canteleu aux multiples facettes – 2000 – ISBN : 2-9516176-0-7
  • Rouger, Hubert (1875-1958) – Encyclopédie socialiste, syndicale et coopérative de l’Internationale ouvrière ; 3, 9-12. La France socialiste. Tome 3,Partie 2 – 1912-1921. (Gallica : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6260892b/f601.image)
  • Autre :Fiche de Paul Profichet sur le Maitron (https://maitron.fr/spip.php?article127465)

Sosa 196/200 – Jean Brien – Mon premier implexe

J’ai décidé, pour vérifier, étoffer et donner vie à mon arbre de rédiger un billet sur certains de mes ancêtres. Comme tout le monde j’ai mes chouchous, mais pour ne pas faire de jaloux, j’ai décidé de les sélectionner de façon aléatoire, sinon je ne ferais de billet que sur ceux dont je sais déjà qu’ils ont un petit truc en plus. J’ai donc décidé de les tirer au sort parmi mes sosas dans les générations 5 à 9. Une fois sélectionné, même si je ne connais pas grand-chose sur l’heureux élu, je me fixe pour règle de ne pas tergiverser et de faire un billet sur lui quels qu’en soient l’intérêt et les informations que je possède à son sujet.

Le premier vainqueur de ce tirage au sort est donc le n° 200. Il s’agit de Jean Brien qui est aussi mon sosa 196. il s’agit en fait du premier implexe que j’ai trouvé dans ma généalogie. Jean est en effet le père de mes sosas 98 et 100, Olivier et Guillaume Brien. Il est l’arrière-grand-père des deux parents de mon propre arrière-grand-père Paul Moisan (sosa 12).

De_Jean_Brien_a_Laetitia_Pessiot

Et en plus d’être un implexe, il s’agit aussi d’une épine, je ne sais rien de ses parents ! Je n’ai globalement pas eu trop de difficulté avec mes ancêtres morbihannais, mais lui est une énigme depuis bien longtemps et je n’arrive pas à débloquer cette branche.
Jean voit donc le jour vers 1712 à Grand-Champ ou ses environs et décédera environ 75 ans plus tard à Cliscouët à Vannes le 1er juin 1787. Il aura toute sa vie été laboureur.
Il épouse avant 1756, et probablement vers 1750, Marguerite Morio (sosa 197/201) née à Séné le 9 mars 1726.
Le 28 mars 1756 naît leur fille Radegonde.
Le 26 octobre 1758 son fis Olivier (sosa 98).
Le 20 avril 1762 son fis Guillaume (sosa 100).
Ces deux garçons ont encore deux autres sœurs : Julienne, née le 7 avril 1764, et Gillette le 24 novembre 1766.
Tous ces enfants sont nés à Cliscouët où habitaient leurs parents.

Écart, Cliscouët (Vannes) - Plan cadastral de 1809, section F. AD Morbihan 3P.
Écart, Cliscouët (Vannes) – Plan cadastral de 1809, section F. AD Morbihan 3P (L’inventaire du patrimoine culturel en Bretagne).

Le 18 février 1781, toujours paroisse Saint-Patern, Jean assiste au mariage de sa fille aînée Radegonde avec Martin Le Cor. Celle-ci décède peu de temps après à son domicile rue Vieille Boucherie, le 20 septembre 1782 à l’âge de 25 ans.

Marguerite, son épouse, décède le 30 mars 1785 à Cliscouët tout comme Jean 2 ans plus tard le 1er juin 1787.
Et bien voilà… c’est à peu près tout ce que je connais de Jean…
Son acte recèle un petit mystère supplémentaire.
000196 - Brien, Jean - acte de deces - 02-06-1787 - Saint-Patern - Vannes
En effet il y est indiqué que Jean a été marié en premières noces avec Allanette Le Dersay. J’ai aussi longtemps cherché ce mariage. En vain ! Mais j’ai réalisé il y a peu que cela devait être une erreur dans l’acte. En effet j’imagine que ce sont ses enfants qui ont indiqué cette information au prêtre qui n’a pas dû la vérifier (moins rigoureux qu’un bon généalogiste qui doit toujours vérifier ses sources). Or je pense qu’Olivier a confondu son père avec celui de sa femme Anne Vincente Le Mellec (sosa 99)… oui je sais c’est un peu bizarre, mais il se trouve que Julien Le Mellec (sosa 198) père d’Anne Vincente a bien épousé en premières noce une Allanette Le Dressay. Le couple avait sans doute entendu parler d’un premier mariage avec une Allanette Le Dersay et… ils se sont emmêlés les pinceaux. Le jour où je trouverai l’acte de mariage de Jean et Marguerite Morio, je pourrai, je pense, confirmer cette hypothèse.

Sources :

  • Etat-civil:
    • Morio, Marguerite – acte de naissance – 09-03-1726 – Séné (AD 56 – Séné – BMS 1676-1733)
    • Le Mellec, Julien – Le Dressay, Allanette – acte de mariage – 26-11-1755 – Saint-Avé (AD 56 – Saint-Avé – BMS 1742-1777 – vue 174)
    • Brien, Radegonde – acte de naissance – 28-03-1756 – Saint-Patern – Vannes (AD 56 – Vannes (Saint-Patern) – BMS 1753-1758 – vue 347)
    • Brien, Guillaume – acte de naissance – 20-04-1762 – Saint-Patern – Vannes (AD 56 – Vannes – Saint-Patern – BMS 1761-1765)
    • Brien, Julienne – acte de naissance – 07-03-1764 – Saint-Patern – Vannes (AD 56 – Vannes (Saint-Patern) – BMS 1760-1765 – vue 467)
    • Brien, Gillette – acte de naissance – 25-11-1766 – Saint-Patern – Vannes (AD 56 – Vannes – Saint-Patern – BM 1766-1766)
    • Le Cor, Martin – Brien, Radegonde – acte de mariage – 18-02-1781 – Saint-Patern – Vannes (AD 56 – Vannes (Saint-Patern) – BMS 1780-1784 – vue 162)
    • Brien, Radegonde – acte de deces – 20-09-1782 – Saint-Salomon – Vannes (AD 56 – Vannes (Saint-Salomon) – BMS 1761-1791 – vue 572)
    • Brien, Jean – acte de deces – 02-06-1787 – Saint-Patern – Vannes (AD 56 – Vannes – Saint-Patern – BMS 1785-1789 – vue 417)
  • Autres :