Sosa 476 de Marie – Louis Rochard (ca 1696-1728)

Acte de décès de Louis Rochard le 08-09-1728 au Bourget

De même que pour ma propre ascendance, j’ai décidé, pour vérifier, étoffer et donner vie à l’arbre de Marie, de rédiger un billet sur certains de ses ancêtres. Comme tout le monde j’ai mes chouchous, mais pour ne pas faire de jaloux, j’ai décidé de les sélectionner de façon aléatoire, sinon je ne ferais de billet que sur ceux dont je sais déjà qu’ils ont un petit truc en plus. J’ai donc décidé de les tirer au sort dans les générations 3 à 9. Une fois sélectionné, même si je ne connais pas grand-chose sur l’heureux élu, je me fixe pour règle de ne pas tergiverser et de faire un billet sur lui quels qu’en soient l’intérêt et les informations que je possède à son sujet.

Le tirage au sort a aujourd’hui désigné le n° 476. Il s’agit de Louis Rochard.

Je n’ai pas trouvé beaucoup d’informations sur Louis Rochard, mais j’ai appris plein de choses lors de cette recherche.

Lorsque j’ai tiré au sort son n°, je ne savais pas grand-chose de Louis Rochard : aucune date de naissance, ni de décès. J’avais bien le nom de ses parents (trouvés sur Généanet) et je crois que je savais qu’il s’était marié avec Jacqueline Barbier le 19 juin 1718 au Bourget, le nom de ses parents et grand-parents et qu’il semblait originaire de Bonneuil-en-France.

Voici grosso-modo ce que je connaissais des Rochard (Marie étant la première ancêtre de Marie porteuse du nom) :

Par ailleurs, cela ne m’est pas tout de suite venu à l’esprit, mais je me suis soudain souvenue que ma mère avait aussi des ancêtres à Bonneuil-en-France et à la même époque. Du coup me voilà partie à rechercher un lien entre ma mère et ma belle-mère. En effet, je rappelle que Marie est la seconde épouse de mon père, ma mère étant la première, il serait totalement étonnant de trouver un lien entre elles alors que leurs origines géographiqes n’ont rien à voir.

J’avais déjà été surprise il y a quelques années, de trouver des ascendants en Ile-France pour ma mère, d’autant plus qu’ils sont du côté de son père, Charles Moisan dont j’ai longtemps cru qu’il était 100 % morbihannais. Mais au XVIIIe siècle un certain François Pierre Olivier (mon sosa 102) est venu d’Île-de-France à Belle-Île où il a fait souche.

Quant à Marie, je suis moins étonnée, car elle a des ancêtres parisiens dont ces bonneuilleux sont les ancêtres (en passant quand même par la Marne, mais rien de bien surprenant).

Ce qui m’a frappé dès les premières pages du registre de 1692, puis tout au long des années, est que j’avais l’impression que tous les hommes étaient boulangers ! Après quelques pages, je me suis dit que ça faisaient quand même beaucoup de boulangers pour une paroisse qui comptait alors entre 500 et 600 habitants… une petite recherche sur internet m’a très vite permis de comprendre. En effet au début du XVIIe siècle, Gonesse et les paroisses alentours disposent de terres riches en blé et fournissent en pain la capitale. De très nombreux boulangers forains domiciliés dans ces paroisses font environ deux fois par semaine la route vers Paris pour y vendre leur pain.

Je me suis donc lancée dans le relevé de Bonneuil-en-France de 1692 à 1755. Il y a malheureusement des lacunes importantes dans les registres en 1706 puis de 1712 et 1736.

Extrait de la planche Boulanger dans l’Encyclopédie : http://enccre.academie-sciences.fr/encyclopedie/planche/v23-x11?p=v23-g56&vp=y&

Plus tard je constate que le nombre de boulangers diminue, mais que le nombre de maraîchers augmente. Je ne me suis pas documentée, mais je suppose qu’ils fournissent aussi leurs légumes au peuple parisien.

Bonneuil touche au sud-est de Gonesse sur la route de Paris.

Et au final, même si cela m’a permis de compléter les généalogies de Marie et de ma mère, je n’ai pas trouvé de lien. Les familles se connaissaient, j’ai trouvé un mariage Roger/Salomon et un mariage Roger/Olivier. Salomon étant le nom de la mère de Louis. Les deux épouses Roger, Marie Claude et Marguerite étaient soeurs mais à part ça je n’ai rien trouvé de plus.

Par ailleurs, ça ne m’a pas non plus permis d’avancer tant que ça dans la connaissance de Louis.

Et étant donné que je n’avais pas trouvé son décès à Bonneuil, je me suis cette fois-ci lancée dans le relevé du Bourget, lieu de son mariage ! J’ai patiemment relevé des années 1719 à 1728 (je savais que Louis était décédé entre 1718 et 1730) et c’est le 8 septembre 1728 que je trouve son décès. Enfin une information à son sujet ! Cela me permet de déduire qu’il est né vers 1696 puisqu’il est dit avoir environ 32 ans.

En 1696, ses parents habitent à Bonneuil, tout comme ses grand-parents tant paternels que maternels. Malgré tout je n’ai pas trouvé son acte de naissance dans cette commune.

Je pense que Louis est le premier enfant de ses parents Charles Rochard et Marie Salomon. Ils se sont mariés à Bonneuil le 16 mai 1695.

Charles est marchand farinier. Oui j’ai oublié de préciser qu’évidemment quand ils ne sont pas boulangers, les hommes de Bonneuil sont fariniers, meuniers ou laboureurs.

Après Louis le couple a 4 autres enfants :

  • Gabriel, né le 3 mai 1697 et qui vivra au moins jusqu’à 1728 puisqu’il est présent à l’inhumation de Louis,
  • Augustin, né le 29 novembre 1698, qui décèdera à 9 ans le 25 février 1708,
  • Marie Catherine, née le 19 avril 1700 et dont je ne sais rien par la suite,
  • et André, né le 16 avril 1701 et dont je ne sais rien non plus après.

Mais Charles meurt alors qu’il a environ 30 ans le 7 mai 1702, laissant son épouse seule avec 4 enfants âgés de 6 à 1 ans. Marie ne tarde pas à se remarier avec Michel Gouffé le 19 novembre 1703. Dois-je vous dire la profession de l’époux ? Il est bien-entendu boulanger ! Plus tard il sera également farinier. Je ne sais pas si Michel avait déjà été marié. En tout cas je ne lui ai pas trouvé d’autre mariage ni enfant auparavant. Le couple aura ensemble 5 enfants :

  • Marie Jeanne, née le 26 avril 1705 qui aura à ma connaissance deux maris et un enfant,
  • Paquiers, né en 1707 et décédé le 16 avril 1709 à environ 2 ans,
  • Marie Nicole qui naît le 21 mars 1708 et meurt le lendemain. Louis âgé de 12 ans a brièvement été son parrain.
  • Michel né le 20 août 1709 et dont je sais rien ensuite,
  • et Marie Nicole née le 20 août 1710, et dont je ne sais non plus ce qu’elle est devenue.

8 ans après, Louis se marie avec Jacqueline Barbier au Bourget d’où celle-ci est originaire et où elle habite. Elle est veuve de Jean Baptiste Frazé (Fraizé). Elle a 2 enfants de ce mariage : Guillaume né en 1716 et Françoise née en 1717 et qui mourra un mois après ce mariage.

Louis habite alors Dugny depuis environ un an. Je ne connais pas son métier à cette époque.

Louis est-il ensuite venu habiter au Bourget, Jacqueline est-elle partie vivre à Dugny ou encore sont-ils allés vivre à Bonneuil pour rejoindre la famille de Louis ? Il semble que le couple s’est dans un premier temps installé à Bonneuil puis est revenu au Bourget entre 1723 et 1726. Malheureusement les registres de Dugny ne sont pas disponibles sur le site des AD 93 et ceux de Bonneuil sont lacunaires pour ces années-là. Du coup je n’ai trouvé que 3 enfants au couple, tous dans les registres du Bourget :

  • Jeanne, né vers 1723 qui décède le 17 août 1726,
  • Nicolas (sosa 238 de Marie), né le 18 février 1727. il épousera Marie Nicole Alban en 1747. Et mourra après 1784.
  • Joseph, né le 27 octobre 1728 et décédé après 1747.

Dans un acte de 1719, Louis est dit marchand farinier, il travaillait sans doute avec son beau-père Michel Gouffé.

Lorsque Louis meurt en 1728, Michel Gouffé, son frère Gabriel et Jean Bacouel son oncle maternel par alliance, sont présents à son inhumation. Sa mère Marie Salomon lui survit aussi puisqu’elle ne décède qu’en 1737, soit 19 ans plus tard. Sa femme Jacqueline se remariera une troisième fois en 1730 avec Adrien Toury.

Le relevé que j’ai fait n’est pas très académique et n’a pas été vérifié. J’ai tout saisi dans Hérédis en essayant en même temps de reconstituer les familles. Je sais qu’il comporte des erreurs, mais je vous l’ai quand-même mis à disposition ici (mais attention, il est à utliser avec beaucoup de précautions et vérifiez systématiquement les informations si vous l’utilisez.


Sources :

0 Replies to “Sosa 476 de Marie – Louis Rochard (ca 1696-1728)”